Essai du Jeanneau Merry Fisher 605 Marlin

Essai du Jeanneau Merry Fisher 605 Marlin 

 Article publié sur Actunautique le 09/04/2019 

Auteur François MEYER


La famille des Merry Fisher Marlin regroupe des timoniers hors-bord simples, solides, économiques et efficaces à la pêche. Le Jeanneau Merry Fisher 605 Marlin que nous essayons aujourd'hui n’est pas en reste, avec son look de baroudeur et sa motorisation puissante. Un modèle idéal pour les propriétaires souhaitant passer du semi-rigide au timonier...



Conditions de l’essai
Petit clapot - Température extérieure 12° - Absence de vent - Plein de carburant (100L) - Plein d’eau (20L) - Déplacement pour l’essai 2005 kg - 3 passagers - Prix de la version essayée (motorisation comprise) 42.348 € TTC - Motorisation : moteur Yamaha 115 chevaux 4 cylindres 1,8 l atmosphérique, 4 temps, essence - Hélice alu Talon SDS K12.
Un bateau qui dégage une impression forte
Lorsque l'on monte à bord du Merry Fisher 605 Marlin, en démontant l’assise d’une banquette arrière, on est impressionné par le côté pratique, tout terrain, tous usages de ce timonier râblé de type scandinave. C’est un bateau petit mais costaud!
L’ensemble des matériaux mis en oeuvre permettent un lavage au jet du bateau, cabine comprise.
Le passavant tribord est profond et permet d’accéder en sécurité à la plage avant. Les garde corps et le davier inox sont solide et la baille à mouillage dispose d’un volume suffisant.
Les 2,00m de hauteur de passage à l’entrée de la timonerie permettent à mon 1,92m d’atteindre les commandes sans baisser la tête. Un bon point.
Une console de bord coulissante !
En arrivant aux commandes, les pêcheurs apprécieront, en plus des robustes porte-cannes, la console de bord coulissante permettant de reculer le poste de pilotage jusque dans le cockpit, au plus près des lignes de pêche ! C’est très pratique pour reprendre une traîne seul ou pour amorcer un vif qu’on aura prélevé dans le vivier intégré.
Question pêche, on apprécie le cockpit dégagé, les deux banquettes latérales repliables, le vivier et les différents porte-cannes. Le cockpit avant permet de pêcher à 3 sans se déranger, chacun sa place, ou d'accéder à la baille de mouillage dans le plus grand confort.
A noter que le chantier propose différentes options pour compléter le tout, mais les prix grimpent vite !
Le couple passe très bien
Confortablement calé devant les commandes, je laisse la console abritée dans la timonerie avant de démarrer l’engin. Le bateau répond instantanément aux sollicitations de la main droite.
Vraiment instantanément. Il bondit littéralement tout en passant bien la puissance pour déjauger vers 15 nœuds. Il s’arrête très facilement, vire sans trop gîter et fait demi-tour sur une très courte distance. La carène bien taillée permet d’atteindre les 27 nœuds de vitesse maximum sans solliciter du tout le trim moteur.
La sensation de couple m’a à ce point surpris (me rappelant mon Land Rover Defender en 1ère courte) que j’ai voulu en savoir plus…
Le bateau, motorisé par un moteur Yamaha 115 chevaux, n’est pas conçu pour chercher la vitesse de pointe mais au contraire, une “accroche” permettant de passer le couple d’une manière impressionnante. Cet effet vient de la grande hélice Talon SDS en aluminium, affichant un cup prononcé (assez creuse), montée en série. Ca marche très bien, on a la sensation de piloter un bateau motorisé avec un hors-bord plus puissant ! 

Pour conclure
Ce Merry Fisher 605 dans cette version Marlin mixe les codes de la pêche-promenade avec ceux de l’aventure et de l’expédition. Ajoutez à cela une propulsion délivrant du couple de manière instantanée et vous obtenez un cocktail réussi dans un prix très contenu. Je l’aurais bien rangé dans mon garage !

Les avantages en bref
  • Moteur coupleux
  • Carène équilibrée
  • Console télescopique
  • Prix contenu
Les inconvénients en bref
  • Le prix élevé des options, comparativement à un prix de base bon marché, fait rapidement monter le prix total.
  • La bâche transparente servant de porte à la timonerie interdit d’y stocker quoi que ce soit lorsque le bateau n’est pas utilisé.

Fiche technique du Jeanneau Marlin 605

Longueur maxi / hors tout 5.64 m / 18'6" - Longueur de coque 5.51 m / 18'1" - Largeur de coque 2.45 m / 8' Poids 1000 kg / 2205 Lbs - Capacité carburant 100 l / 26 US gal - Capacité d'eau 20 l / 5 US gal  - Puissance maxi 115 CV (HP) / 85 kw - Catégorie CE C6 / D6


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bilan électrique sur un bateau : comment le calculer et à quoi ca sert ?

Essai bateau à moteur : Bénéteau Flyer 7 Sundeck

Bouts, drisses et cordages (3/3) - Les fibres